Michelle Marder Kamhi


Critique d'art
Scholar - Art critic

 

 

 

 

Born New York, The United States 

 

 

Michelle Marder Kamhi is an independent scholar and critic.  A graduate of Barnard College, she earned an M.A. in Art History at Hunter College, C.U.N.Y., in 1970, where she took courses with the abstract sculptor Tony Smith and the art historian Leo Steinberg, among others, but concentrated on medieval and Renaissance art, writing her thesis on Piero della Francesca's Uffizi diptych. Prior to her association with Aristos, she worked as an editor for Columbia University Press.

She is a member of the American Society for Aesthetics, the National Art Education Association, and the National Association of Scholars, as well as AICA-USA (the American section of the International Association of Art Critics). She co-edits the arts journal Aristos*, founded in 1982 as a print journal,  is the author of Who Says That's Art ? A Commonsense View of the Visual Arts, and co-authored What Art Is: The Esthetic Theory of Ayn Rand.

 Articles by her have appeared in the Wall Street Journal, Arts Education Policy Review, Art Education, and the Journal of Ayn Rand Studies, among other publications. An essay by her is included in the volume After the Avant-Gardes.

 

Website :  https://www.mmkamhi.com/

 

*Aristos is an online review of the arts and the philosophy of art. Like its print predecessor [more] it is a unique critical voice, advocating objective standards in arts scholarship and criticism, and arguing that the concept of art (in the sense of the traditional fine arts of painting, sculpture, literature, music, and dance) can, and ought to, be objectively defined.

Critical of both modernism and postmodernism, Aristos vigorously opposes the increasingly bizarre and inscrutable work promoted in the name of art since the early years of the twentieth century--from abstract painting and sculpture through the seemingly endless concoctions of postmodernism. Aristos also champions contemporary work that, like the significant art of all ages, is concerned with important human values, and is both intelligible and well crafted.

 

Website : https://www.aristos.org

 


Né à New York, États-Unis

Critique d'art

Michelle Marder Kamhi est une spécialiste et critique indépendante. Diplômée du Barnard College, elle a obtenu une maîtrise en histoire de l'art au Hunter College, CUNY, en 1970, où elle a suivi des cours avec le sculpteur abstrait Tony Smith et l'historien de l'art Leo Steinberg, entre autres, mais s'est concentrée sur l'art médiéval et de la Renaissance. Ecrit sa thèse sur le diptyque des Offices de Piero della Francesca. Avant d’être associée à Aristos, elle a travaillé comme éditeur pour Columbia University Pres

Elle est membre de l'American Society for Aesthetics, de la National Art Education Association et de la National Association of Scholars., ainsi que d'AICA-USA (la section américaine de l'Association internationale des critiques d'art). Elle co-dirige le journal artistique Aristos *, fondé en 1982 sous forme de journal imprimé, est l'auteur de Who Says That's Art? (qui dit que c'est de l'art?), Une vision commune des arts visuels et co-auteur de What Art Is: La théorie esthétique d'Ayn Rand

Ses articles ont paru dans le Wall Street Journal, la Revue de la politique d'éducation artistique, L'éducation artistique et le Journal of Ayn Rand Studies, entre autres publications. Un essai d'elle est inclus dans le volume After the Avant-Gardes.

 

 

Site : https://www.mmkamhi.com/

 

* Aristos est une revue en ligne des arts et de la philosophie de l'art. Comme son prédécesseur, il est une voix critique unique défendant des normes objectives dans les domaines de la recherche et de la critique dans le domaine des arts et faisant valoir que le concept d'art (au sens des arts plastiques traditionnels de la peinture, de la sculpture, de la littérature, de la musique et de la danse) ) peut et doit être défini objectivement

Critique à la fois du modernisme et du postmodernisme, Aristos s'oppose avec vigueur au travail de plus en plus étrange et impénétrable promu au nom de l'art depuis les premières années du XXe siècle - de la peinture abstraite à la sculpture en passant par l'infinie concoctions du postmodernisme. Aristos défend également des œuvres contemporaines qui, à l'instar de l'art important de tous les âges, se préoccupent d'importantes valeurs humaines, sont à la fois intelligibles et bien conçues.

 

Site : https://www.aristos.org